• Pourquoi raconter des histoires aux enfants?

    1/ Le retour de l'intérêt et de l'écoute

    "La réussite de cette première étape repose sur la mobilisation possible par les élèves d'une énergie mise au servivce de l'écoute.

    La lecture de contes et de mythes par exemple, favorise le passage d'une pensée soumise aux sensations et aux émotions, à une pensée qui s'intéresse aux liens et aux règles organisant les savoirs."

    La mythologie grecque peut-elle être utilisée dans les classes primaires?

    "La meilleure façon d'entrer dans la mythologie, quand on souhaite en faire la lecture aux enfants, est de partir de l'histoire d'un héros ou d'un dieu: elle nous fournit immédiatement ces ressorts de l'identification permettant de mobiliser l'intérêt, surtout si nous nous attachons à montrer ...les conditions souvent particulières de la naissance et de l'enfance de ce héros ou de ce dieu."

    "Dans cet esprit je conseille "Le feuilleton d'Hermès" de Muriel Szac, qui peut être lu facilement aux enfants de l'école primaire. La gravité et la complexité des relations humaines...sont abordées avec un langage simple et particulièrement imagé...

    2/ Sécuriser et enrichir le monde interne

    "La lecture, en apportant des images et en mettant des mots sur les préoccupations, permet enfin de côtoyer et de supporter les inquiétudes et les contradictions qui se transformaient trop vite en agitation ou en blocages divers.

    Ce nourrissage va donner aux élèves la possibilité d'un retour à eux-mêmes, pour une élaboration plus sereine: sur elle repose l'espoir d'une relance de pensée...la solution étant d'aider ces enfants à sécuriser et enrichir leur monde interne...Lorsque la transmission culturelle est associée à l'entraînement langagier, il n'y a pas d'outil plus efficace pour enrichir le monde interne."

    3/Universaliser les préoccupations

    "La lecture doit avoir pour ambition  d'élargir les préoccupations et de les dégager du singulier, en leur donnant les moyens d'aller vers le général.

    "C'est dans l'échange avec l'autre, dans la confrontation des points de vue, dans le débat et la recherche d'arguments que la pensée s'organise et se structure."

     

    « ZizipanMr Boimare »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :